PIERRE D'EAU VIVE AQUITAINE
pour une eau pure & vivante
search_left
 

Comment purifier notre eau de Boisson ? 
 
    Il est fondamental de purifier notre eau de boisson, mais également l'eau pour les préparations alimentaires, en effet l'eau que nous consommons, est une véritable bombe à retardement. Nous nous intoxiquons à petit feu, par les polluants et les sels minéraux contenus dans l'eau du robinet, en suspension pour les plus grosses molécules ou dissoutes pour les plus petites sous forme de traces (pesticides et nitrates, engrais, métaux lourds, résidus chlorés, sels d'alumine, sels minéraux oxydés...). L'apparition de certains cancers, de la maladie d’Alzheimer, de la sclérose en plaque... serait la conséquence de la consommation régulière de ces eaux plus ou moins polluées. 

    Les eaux minérales ou les eaux de source,  contrôlées par les autorités compétentes, sont souvent trop minéralisées. Il suffit de lire les étiquettes sur les bouteilles pour trouver leur composition et le total des résidus à secs à 180 ° c (c'est à dire ce qui reste au fond de la casserole après évaporation et qui est inassimilable par notre organisme). Il est possible de trouver des eaux très faiblement minéralisées comme celles de Mont Roucous, La rosée de la Reine, Mont Calm, l'eau de la montagne d'Auvergne dont les extraits secs sont inférieurs à 50 mg/l. 
    Mais les bouteilles en plastiques, souvent stockées depuis longtemps dans de mauvaises conditions (à l'extérieur, au soleil par exemple) posent une autre problème, celui de libérer dans l'eau des phtalates, de la dioxine des bisphénols-A, nocifs pour la santé.

Les prè-filtres et la microfiltration, indispensables mais insuffisants :
    Ils concernent essentiellement les filtres à sédiment, les filtres à charbon actif  que l'on peut installer à l'entrée du réseau principal, ou sous l'évier et que l'on retrouve dans le principe des carafes filtrantes.
 - Les prè-filtres à sédiments retiennent les particules  dans l'eau par tamisage mécanique (sable ou micro fibres de polypropylène). Leur maillage varie entre 1 à 50 microns et piègent les particules en suspension d'ans l'eau, certains parasites et éléments chimiques.
 - Le charbon actif est un puissant adsorbant. C'est un carbone (constitué soit de charbon ou de houille de bois, soit de coque de noix de coco) qui a une légère charge électrique positive le rendant attirant aux produits chimiques et aux impuretés. Pendant que l'eau traverse le charbon actif, les ions négatifs des contaminants sont attirés sur la surface des granules de carbone.
Les filtres de charbon actif sont habituellement évalués par la taille des particules qu'ils sont capables d'enlever, mesuré en microns, de 50 microns (moins efficace) jusqu'à' à 0.5 micron (plus efficace). 
    Les filtres à charbon actif éliminent les substances qui ne sont pas soluble dans l’eau. Ils enlèvent/réduisent beaucoup de produits chimiques organiques volatils, pesticides et herbicides, le chlore, le benzène, le radon, les dissolvants et d'autres produits chimiques synthétiques trouvés dans l'eau de robinet. 
    Les filtres de charbon ne parviennent généralement pas à enlever les contaminants inorganiques ou les métaux dissouts tels que des minéraux/sels (dureté de l'eau), l'arsenic, l'amiante, le chrome, le cuivre, le fluor, le mercure, le nickel, les nitrates/nitrites, le sélénium, le sulfate, le thallium... L'élimination de ces contaminants exige un système de filtration  de l'eau par osmose inverse.  

Les carafes filtrantes  utilisent le procédé  de charbon actif.
Ses avantages : facile d'utilisation, bas prix
Ses inconvénients : il faut changer les cartouches régulièrement pour ne pas relarguer les polluants et éviter la prolifération des bactéries. Les cartouches trempent souvent dans l'eau que l'on va boire, choisir de préférence une carafe avec des compartiments séparés.
C'est une solution acceptable pour une eau d'origine de bonne qualité (qui provient de sources profondes par exemple).

L'hyper-flltration ou l'osmose inverse, solution la plus satisfaisante :
    L’osmose inverse, également connu sous le nom d'hyper filtration, est la filtration la plus fine disponible aujourd'hui, qui utilise un procédé physique, sans produit chimique. Le principe de l'osmose inverse consiste à presser l'eau à traiter à travers une membrane semi-perméable qui ne laisse passer que les molécules d'eau tout en retenant les autres éléments indésirables, qui eux, s'écoulent à l'égout avec l'eau de rejet. Cette technologie de pointe a été mise au point par la NASA pour alimenter en eau pure les astronautes et leur permettre de pouvoir boire leur urine (l’eau en effet est purifiée entre 95 a 99 % selon les modèles).
La membrane d’osmose inverse est le cœur du système de purification, elle permet de supprimer des particules aussi petites que des ions. Les pores d’une membrane d'osmose inverse ont une taille entre 0.0005 et 0.0001 micron soit de l’ordre du millionième de millimètre (les bactéries sont de l’ordre de 0.2 à 1 micron ; les virus sont de l’ordre de 0.02 à 0.4 micron). 
Pour ne pas saturée rapidement la membrane, il est important qu'un système d'osmose inverse inclut en amont un pré-filtre à sédiment et  un filtre à charbons actifs. 
Les systèmes d'osmose inverse de qualité emploient un processus connu sous le nom de croisement de flux pour permettre à la membrane de se nettoyer continuellement. Tandis qu’une partie de l’eau traverse la membrane, le reste de l’eau balaye les contaminants rejetés par la membrane de l’osmoseur. Le processus d'osmose inverse nécessite une force qui pousse le fluide à travers la membrane (la pression fournie dans une maison standard est suffisante : plus ou moins 3 bars).
L'eau filtrée par osmose inverse présente des qualités exceptionnelles de pureté et une composition bio-électronique équilibrée pour l'être humain, mais cette eau reste inerte sur le plan énergétique.
 
Le système que nous avons sélectionné - l'osmoseur fontaine "Naïade" - comprend de nombreux avantages :
    - Il n'utilise pas d'électricité ou d'électronique (pas de risque de panne et pas d'information négative de l'eau), juste une action mécanique grâce à la pression de l'eau du réseau,
    - Il est constitué de pré-filtres 4 en 1 (filtre à sédiment qui retient les particules en suspension, 1er filtre d'argent qui empêche la prolifération des bactéries, filtre à charbon actif et 2ème filtre à d'argent) et d'une membrane à 1/10 000ème de microns,
    - Il est peu encombrant (la taille d'une cafetière),
    - Son installation est aisée et rapide (voir son mode d'emploi),
    - Il est peu onéreux.

Ce qu'il faut savoir : l'eau osmosée reste une eau morte, débarrassée de tous les polluants, c'est une eau fragile qui peut très rapidement développer des micro organismes (l'eau aimant se lier, elle va s'accrocher aux virus et bactéries environnants).
De plus, pour le bon équilibre de notre métabolisme cellulaire, il est conseillé de boire une eau entre 20 et 30 mg/l de sels minéraux (la nature, en général, ayant "horreur" du vide), or l'eau osmosée présente en général un taux < à 10 mg/l. C'est pour cette raison que nous conseillons de rajouter dans un litre d'eau osmosée, une goutte de citron ou de vinaigre de cidre, un grain de gros sel, une pincée de bicarbonate de sodium ou quelques grammes de litothame (algues bleue) directement bio-assimilables.

© 2012
Créer un site avec WebSelf