PIERRE D'EAU VIVE AQUITAINE
pour une eau pure & vivante
search_left
PROCEDE SEVE

Le procédé de bio-dynamisation de l'eau  S.E.V.E. (Santé  Eau Vitale Energie)

    Depuis la nuit des temps, il existe des sources connues pour leurs bienfaits qui font regulièrement l'objet de cures et pélérinages. 
    Les propriétés vitales de l'eau recueillie au griffon disparaissent quelques jours après sa récolte.
Pierre PETIT en qualité de chercheur et d'observateur de la nature a découvert que certaines roches ont la capacité de transmettre à l'eau une énergie propre à la vie compatible avec le métabolisme cellulaire 
    Cette eau ainsi dynamisée va remplir pleinement son rôle d'assimilation des nutriments et surtout d'élimination des toxines et déchets du corps. 
    Il a eu l'idée de reconstituer des pierres comportant les principes les plus actifs des terrains sur lesquels coulent ces sources pour que chacun puisse disposer chez soi d'une eau vivante.

Qu'est-ce qu'une eau vitale ?
    H2O n’existe pour ainsi dire pas dans la nature sous sa forme de molécule isolée ; elle se combine toujours avec d’autres molécules pour former des isomères plus ou moins actifs. Sous sa forme inerte l’eau est essentiellement composée d’isomères quadrimères ( 4 H2O ) qui s'assemblent comme un carré fermé duquel on ne peut ni entrer ni sortir et d’isomères pentamères ( 5 H2O ) dans lesquels les molécules d’eau s’assemblent sous la forme d’une pyramide semi cristaline qui constitue un milieu fermé peu apte à apporter les nutriments aux cellules et à éliminer les déchets de l’espace intercellulaire et des céllules elles-mêmes. Ces deux structures s’agglutinent le plus souvent avec des structures analogues pour former des masses d’eau compactes appelées clusters qui limitent encore les échanges avec le milieu. 
    L’isomère bimère ( 2H2O ) peu fréquent, est un stade préalable à la formation des isomères quadrimères et ne semble pas avoir un rôle actif dans les échanges des liquides biologiques. 
    Il existe un dernier isomère qui semble possèder toutes les qualités qui manquent aux autres, c’est l’isomère trimère ( 3 H2O ) constitué de trois molécules en ligne, comme un petit train, qui circulerait à grande vitesse avec les portières ouvertes, ce qui permettrait à tous les éléments présents dans les liquides biologiques d’entrer et de sortir du train en marche. Cette structure moléculaire n’apparaît dans l’eau que si celle-ci possède la fréquence vibratoire nécessaire. Elle permet à l’eau de se lier et de se délier avec tout ce qu’elle touche à une cadence de plusieurs millions de fois par seconde et d’éliminer tous les déchets de l’organisme. 
    La fréquence vibratoire de l’eau de distribution se situe autour de 10 puissance 11 HERTZ c'est-à-dire au niveau des infra rouges lointains. Pour obtenir une eau avec des qualités biologiques, il faut augmenter sa fréquence au niveau de celle des cellules en bonne santé, qui correspond à la lumière bleue, à la limite des ultra-violets soît 10 puissance 15 HERTZ. Il s’agit donc de multiplier par 10.000 fois la fréquence initiale de l’eau ce qui représente un apport d’énergie considérable.

Pour résumer, une eau vivante ou bio-dynamisée est une eau dé-clustérisée, restructurée, qui possède une haute énergie, génère des bio-photons (voir nos tests scientifiques) et qui échange des millions de fois par seconde avec son environnement (les plantes, le corps...).

Le principe et l'origine de la découverte
    Existe-t-il des possibilités de donner à l'eau ordinaire des propriétés vitales ?
    La plus ancienne référence dans ce domaine est plusieurs fois millénaire : les mandarins chinois conservaient l'eau des glaciers dans des jarres de jade exposées au soleil. Cette eau avait, parait il, des vertus "miraculeuses". 
    De nombreux chercheurs expérimentent divers procédés pour activer l'eau potable par des effets vortex, des inversions de polarité, des aimantations, des inductions électromagnétiques, l'electrolyse, l'information, etc…
Il nous faut signaler l'appareil Marcel VIOLET créé par un ingénieur dans les années 1950 qui obtint l'agrément de l'académie de médecine et dont le créateur, lui-même disait "qu'il captait des ondes non identifiées sur le circuit électrique, qu'il les amplifiait à l'aide d'un condensateur à la cire d'abeille et les injectait par des électrodes d'or, de platine et d'argent dans une eau faiblement minéralisée". L'appareil a démontré des capacités réelles pour dynamiser l'eau, mais n'a pas eu la diffusion qu'il méritait à l'époque, en raison de son coût et d'une certaine difficulté d'utilisation. Le procédé a été repris par Jean Pagot et s'appelle aujourd'hui Oli-dyn
Les ondes biologiques captées ne sont autres que les énergies vibratoires des ondes cosmiques dont on sait, aujourd'hui quelles communiquent leurs fréquences à tout ce qui existe sur la planète. 
    Le savant hollandais Henrik LORENZ, prix Nobel de physique en 1902 et professeur de Albert Einstein fut l'un des premiers, avec Nicolas TESLA, à percevoir l'importance des ondes cosmiques. Il déclarait: "tout vibre dans l'univers, la matière inerte comme la matière vivante". 
    Le chercheur français d'origine russe Georges LAKOWSKI disait : "la vie est née des énergies vibratoires, la vie est maintenue par les énergies vibratoires, la vie disparaît par manque d'énergies vibratoires". 
    Mais c'est Etienne GUILLE, directeur de recherche du cancer animal à l'institut Curie qui, en étudiant l'eau dans ses propriétés cachées, son rôle au sein de l'organisme et l'action des énergies vibratoires sur le système cellulaire, a mis le premier l'accent sur le fait que la quasi-totalité de l'eau présente sur terre était inerte et que, pour acquérir une dimension biologique compatible avec les besoins physiologiques ,elle devait recevoir des énergies externes. 
    Tout vibre dans l'univers sous l'action des ondes cosmiques, celles qui nous viennent du fin fond du cosmos et qui existent depuis plus de 14 milliards d'années avec leurs fréquences phénoménalement élevées et une puissance que l'on considère supérieure à celle de la fission ou de la fusion nucléaire, tout vibre dans l'univers, sauf l'eau. 
    L'eau est un élément fluide de faible fréquence vibratoire (de l'ordre de 10 puissance 10 Hertz, valeur des infrarouges lointains) et n'offre aucune résistance au passage des ondes cosmiques dont la fréquence se situe entre 10 puissance 24 Hertz et 10 puissance 40 Hertz; il ne se passe rien et l'eau reste dans son état inerte. 
    L'eau nécessite un support vibratoire intermédiaire de fréquence suffisamment proche de la sienne pour être activée. 
    Lorsque l'eau de pluie s'infiltre dans des terrains silico calcaires cristallins comportant des fossiles ou bien dans des terrains granitiques dans lesquels le granit contient un grand pourcentage d'eau liée aux cristaux du granit (certains d'entre eux possèdent jusqu'à 40% d'eau interne non libre), elle va acquérir des propriétés vitales, car  le terrain va se comporter comme le support vibratoire nécessaire à la dynamisation de l'eau.
   
Le procédé SEVE
    Pierre PETIT, ingénieur hydrologue et passionné par la nature et ses répercussions sur notre vitalité a mis au point le procédé SEVE, lequel est une transposition du processus naturel de bio dynamisation des eaux de source. 
    Les recherches qu’il a entreprises sur le métabolisme cellulaire, lui ont démontré que le meilleur support vibratoire était la cellule vivante qui restituait la fréquence de la lumière bleue à la limite des ultraviolets. L'idée lui est alors venue d'expérimenter les cellules fossiles et c'est en utilisant des sédiments marins âgés de plus de 90 millions d'années qu’il a constaté que ceux-ci constituaient un support vibratoire exceptionnel qui restituait, de surcroît la fréquence des cellules vivantes, laquelle s'avère être la fréquence spécifique de tous les êtres vivants. 
    Il a eu l’idée de reconstituer une pierre : la "pierre d'eau vive" est la première application du procédé SEVE (procédé pour lequel un brevet a été déposé et par la suite un dépôt de propriété intellectuelle) qui comporte 70% de sédiments fossiles marins (ces cellules fossiles se présentent sous la forme d'un sable fin constitué d'oolithes : agglomérats de cellules dont certains ont conservé leur forme initiale, tels que les dents de requin ou les vertèbres de poisson), un liant très pur exempt de métaux, à base de silice et de chaux et un produit hygroscopique naturel permettant de maintenir, au sein de la pierre,  l'eau en contact direct avec les cellules fossiles. 
    Pour bien comprendre le fonctionnement des ondes cosmiques il faut savoir que, mise à part l'eau à l'état liquide, qui nécessite un support vibratoire intermédiaire pour être activée, tous les matériaux et tous les êtres vivants captent les énergies des ondes cosmiques et transforment leurs hyperfréquences en la fréquence propre qui les caractérise. C'est le cas du quartz que l'on utilise en horlogerie, en électronique et en informatique.. 
    Chaque cellule s'est transformée, lors de sa minéralisation, en une gangue silico calcaire très dure qui englobe des granulations de phosphore et de chaux; cette structure en fait un circuit oscillant très performant qui capte les hyperfréquences des ondes cosmiques et vibre à l'unisson avec les cellules voisines. Dans la pierre d'eau vive c'est plus de mille milliards de cellules fossiles qui sont présentes, ce qui en fait un transformateur très performant. 
    Le contact des molécules H2O avec les cellules fossiles va produire un effet de catalyse qui va se propager à la masse des cellules et provoquer le transfert des résonances de la pierre au champ d'action et à tous les éléments aqueux présents dans son environnement.
L'eau présente dans la pierre agit comme un catalyseur qui déclenche le processus de transfert de la bio dynamisation. 
    La transformation des hyperfréquences des ondes cosmiques en fréquences basses par les cellules fossiles libère une énergie considérable et, selon le principe de Lavoisier "rien ne se crée, rien ne se perd, tout se tranforme", l'énergie dégagée par l'abaissement des fréquences devait se retrouver quelque part. 
    En fait, cette énergie va créer autour de la pierre d'eau vive un champ d'action (bulle de résonance) très important. Le volume de ce champ d'action représente jusqu'à 7000 fois le volume de la pierre, ce qui explique son influence sur une grande étendue.
Tout ce qui est aqueux dans son champ d'action sera dynamisé que la pierre soit dans l'eau ou à l'extérieur.
    Il faut savoir que l'eau dynamisée par les pierres d'eau vive  favorise la vie, mais empêche la prolifération des bactéries pathogénes. Tant que l'eau reste en contact avec les pierres, elle ne pourrit pas, d'où la fabrication de la pierre de dynamisation de 10 kg pour les piscines. Elle permet de diminuer les traitements chimiques.     

 
Tests et epériences scientifiques
 
 La structure de l'eau
 
© 2012
Créer un site avec WebSelf